AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Lycoris, le loup sanglant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Je suis
Lycan Sangs purs

Lycoris

Messages : 9
Date d'inscription : 25/11/2012
Localisation : Au coeur de tes rêves~


Lycoris, le loup sanglant Empty
MessageSujet: Lycoris, le loup sanglant   Lycoris, le loup sanglant Icon_minitimeDim 25 Nov - 14:43

❝Lycoris


Personal Identity
❝ Nom : /
❝ Prénom : Kei
❝ Age : 25 ans
❝ Attirance : ♂♀
❝ Caractère : Froid, dangereux, franc, solitaire
❝Métier :gérant d'une maison de plaisir
❝Groupe : Dog's father
❝ Fantasme : Dominer son partenaire
❝ Obsession : Ne jamais revoir son maître
❝ Rang : Sang pur


❝ my lovely body & ❝ my head and my ideas




A peine entrez-vous dans cette pièce sombre que vos yeux tombent sur cette silhouette enchanteresse, cet objet paré de rêves et de désillusions. Ce qui attire davantage votre regard ? Surement cette étrange vêtement rougeâtre, flamboyant de délicats motifs, qui tombent sur son corps tentateur. Large et pourtant, il encadre avec grâce ses membres, flottant au grès de ses gestes, leur offrant un aspect enchanteur. Tout comme cet étrange nœud qui souligne sa taille tellement agréable aux regards et davantage au touché. Mais si ce vêtement s'accapare votre regard, ce n'est que pour vous laisser imaginer ce qui s'y perd dessous. Mit de façon si provocatrice, sa nuque et le haut des épaules sont offertes indécemment aux regards, aux caresses, aux baisers.. Une peau câline, douce et chaude, une peau révélé et pourtant à la teinte non corrompus par les rayons solaires. Embrasser sa nuque, ses omoplates si larges et tirer juste un peu sur les pants de son kimono pour en découvrir davantage en le sentant frémir contre vos lèvres... Avant même de savourer ce qui vous est offert à, voilà que vous en souhaitez déjà davantage. Néanmoins, vous gardez patience, vous savez bien que tout cela n'est que pour vous.

Ainsi, avant de toucher, il vous faut voir et admirer. Admirer ce tissu qui se referme sur son torse, ne vous autorisant qu'à observer le haut de son corps, de ses épaules, laissant vous perdre dans les courbes trop volante de cette exaspérant vêtements. A force de glisser votre regard, vos yeux gourmand dévore une nouvelle zone de peaux découverte. Les cuisses, puissantes et musclées, un instant vous les imaginez se refermer autour de vous, les sentir se contracter autour de votre taille, glisser sous la sueur... S'en libérer ne doit pas être aisé, seulement qui pourrait vouloir s'en défaire ?

Musclées, aux courbes tentatrices, fatalement vous finissez par tomber à ses pieds entièrement nus, un détail qui suffit à vous troubler, augmentant le rythme de vos pulsation . Ce qui vous surprend, ce sont ses ongles parfaitement taillés, aux teintes noirâtre. Vous jureriez en avoir vu de semblables peu avant. Effectivement, sur cette cuisse devant lequel vous aviez tant salivé, repose une main aux ongles identiques. Une main d'homme, puissante et pourtant.. Vous n'arrivez qu'à utiliser le mot gracile pour la décrire. Ou alors sensuelle, seulement qu'est ce qui ne l'est pas chez cette être insaisissable ? Un instant vous vous imaginez quelle se perdre sur votre propre corps, vous êtes certain que ses caresses doivent être délicieuses, subtiles et pourtant mettre les sens à nus. Un sourire rapide écarte vos lèvres en apercevant une de ses bagues de fils rouges posée telle une alliance. Cela vous rappelle les naïve promesse que vous faisiez enfant... Revenant à cette fleur prête à être cueillit par vos soins, vous lorgnez ses bras élancés qui ne sont pas pour vous déplaire, vous rêvez de les voir attachées, prisonnières de votre bon vouloir. D'ailleurs, vous vous rendez comptes que ses membres sont vraiment grands, ferait-il dans le mètre quatre-vingt-dix..?

Ne pouvant vous en empêcher, vous scruter à nouveau ses cuises, réalisant que si l'une d'elle est repliée avec tant de malice, une autre zone devrait pouvoir être visible.. Malheureusement, vous avez beau essayer, contemplant avidement le creux de son intimité, l'ombre créer par le tissu dissimule ses landes secrète. Décidément, vous ne pouvez qu'avoir une dent contre cet habit qui ne fait qu'agrandir votre désir, que mettre vos nerf à vifs. Ouvrir cette ceinture noirâtre en forme de nœud papillons vous obsède au plus haut points. Soudainement, vous vous rendez compte qu'il s'agit d'un emballage, d'un cadeau. Un cadeau délicatement recouvert de papiers satinés et d'un nœud de satins qui vous fait mourir d'envies de l'ouvrir pour gouter à cette surprise. Quel charmante intention que voilà~

Alors qu'un sourire pervers éclaire votre visage, voila que vous fait un mouvement, à moins qu'il ne s'agisse d'un bruit, cela attire l’attention de l'objet de vos fantasmes. Son corps se mue imperceptiblement avant que son visage ne vous fasse face dans un léger tintement. Pourtant avant de le regarder, vous rester sur le creux de ses jambes, espérant naïvement que le vêtement aura bougé, qu'il vous montrera ce que vous souhaitez, mais non, encore une fois votre envie lubrique n'est qu’exaltée. Rageant, vous acceptez finalement de lui faire face, de plonger vos yeux dans ceux de cette sulfureuse créature. Instantanément, le rouge sang de ces prunelles lumineuses vous paralyse et vous fait ravaler votre salive.

Son visage virile est celui d'un homme mature, d'un homme d'expériences, vous en êtes persuadé et cela vous arrange bien entendu. Cependant, avant de pouvoirs réellement le dévisager, ses yeux vous plonge dans un état second. Ce regard flamboyant aux pupilles fendues, sauvages, ses yeux qui brillent tellement sont si froids, si distants. Comme si, sans un bruit, il vous rappelait que seul son corps peut être touché, pervertie, souillé.. Comme s'il n'était tout simplement pas atteignable, hors de votre porté. Pourtant, au-delà de ce trépignement qui vous donne envie de tourner les talons, vous voulez lui faire ravaler ces mots qu'il n'a pas prononcé, le détromper, lui faire comprendre que même s'il ne s'agit que d'une nuit, il vous appartient corps et âme, l'imprégner aux tréfonds de sa chaire. Ses yeux vous empêchent tout simplement de faire demi-tours, ses yeux ensorcelant que vous aimeriez voir se noyer d'autres expressions. D'extases sous vos mains maitresses ou bien, de les voir palpiter perversement en vous intimant d'indécents ordres .

Avant d'aller plus loin, avant de vous avancer, vous dévisagez ce visage immobile qui semble patiemment vous attendre . Un menton anguleux qui ne demande qu'à être prit par votre main et ses lèvres désespérément figée en cette sournoise expression d'indifférences vous intime l'ordre silencieux de l'embrasser avidement. Tout est savamment proportionné pour vous faire perdre pied, pour vous noyer au fond de vos envies indécentes. Caresser sa joue, perdre vos mains dans ses cheveux ébène que vous devinez aussi doux qu'une fourrure.. Se contraste parfait entre la noirceur de ses cheveux et la blancheur de sa peau, la teinte monochrome que procure l'éclat de son regard.. Puis ses lèvres enchanteresses bougent lentement, tant que vous vous demandez s'il ne s'agit pas d'un effet visuel. Mais non, cette voix grave et posée n'est pas un rêve. Bien qu'il ne s'agisse que de simples salutations soufflé du bout de ses lèvres alléchantes, ce " je vous attendais" glacial fait frémir votre épiderme. Votre " enchantez de vous voir" sonne si vrai, enchanté voilà ce que vous êtes.

En parlant de sons, vous vous rappelez de ce bruits de tintement. Cela provenait de ces étranges fleurs flamboyantes qui tienne dans sa chevelure, ces fleurs qui lui vont si parfaitement. Quelles parfums peuvent-elles bien avoir ? Néanmoins, vous savez que vous ne tarderez pas à le savoir et cela suffit à vous rendre indulgent. Puis vous apercevez qu'attaché à ces fleurs, pend une petite chainette assortie d'une sorte de grelots, à moins qu'il ne s'agisse d'une clochette. Voilà la coupable de cet étrange bruit que vous aviez crut vous êtes imaginer, ce son qui accompagne chacun de ses mouvements..

A pressant que vous avez put observé à loisir ses traits; remarquant ces légères couleurs qui entourent le coin de ses yeux, notant l'absence de véritable maquillage, tout comme de sourire, vous vous approcher, emprunt d'une certaine impatience bien que son aura paisible vous calme quelque peu. Votre premier geste, alors que vous pourriez enfin goûter à sa peau, à sa texture, sera d'écarter les pans de ce vêtement, de défaire le ruban de ce sublime cadeau que vous vous offrez à vous-même pour pouvoir véritablement contempler dans toute sa splendeur cette fleur pleine de fraicheurs. Vous êtes subjugué de voir ce vêtement indécemment glisser sur ses épaules et dévoiler ce torse sculpté si minutieusement, musclé avec un gout subtile et une fatale harmonie. Vous vous attardez un instant sur ses perles rosées que vous vous plairez à titiller.. Puis descendez, encore et toujours, les sens émerveillés par son odeur. L'odeur envoutante de cette fleur résignée, cette odeur pourtant si vivante, si subtile, cette odeur sauvage et funèbre... Vous voilà arrivé sur ses hanches, que vous savez puissantes et fortes, oui vous savez que ce corps pourra encaisser et même accompagner de divin onduleusement et cambrement tout ce que vous pourrez lui donner sans s'effondrer, sans fléchir.. Vous savez que ses reins vous emmèneront dans une sorte de sérénité, dans un ciel emplis de plaisir et d'enchantement, loin de vos ennuis quotidien, un ciel nappé de ces fleurs rougeoyantes.

Vous le savez parce que vous venez chaque semaine voir cette plante au nom exotique fleurir sous vos mains. En effet, vous êtes l'un de ses clients qui ont succombé à sa beauté sauvage, à son regard distant, vous jurant d'arriver un jour à obtenir autre chose que cette froideur qui vous enflamme.. Vous êtes l'un de ses nombreux corps qui passe dans cette salle tous les jours et qui, à défaut de comprendre ce sublime Lycoris, capte sa beauté et la tristesse qu'il renferme..

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Il y a depuis peu un nouveau loup dans la forêt, un loup différent des autres qui sème le grabuge. Sans doute s'agit-il la d'une autre espèce. Certain pensent même qu'il ne s'agirait pas d'un loup vue que son odeur est différente. Quoi qu'il en soit, on le dit teinté de sangs car son pelage de ténèbres brille d'éclats vermeilles et ses yeux enragés flamboient dans la nuit. Bien qu'il soit légèrement plus petit que les autres créatures nocturnes, il n'en reste pas moins très dangereux. Un amas de muscles et de haines, prêt à mordre férocement ceux qu'il croise. Chacun de ses pas est silencieux, souple malgré sa masse et lorsqu'il saute, on sait que c'est la mort qui vient de s'abattre. Ses cross ne cherchent qu'une nouvelle victime, qu'un cou où se planter; ses griffes d'argent, car étrangement ce douloureux métal recouvre ses tranchantes griffes, qu'un dos où se planter, oui tout en lui n'est fait que pour le combat, la tuerie. Même les autres loups, il se bat avec eux, ne distinguant rien de ceux qui l'entoure. Ce monstre serait qui plus est capable de se dresser sur ses pattes arrières sans aucun appuis. Avec ses yeux sanglants qui brillent dans la nuit et sa vitesse de pointe, nul ne peut lui échapper. L’incarnation de la mort, voilà ce qu'il est...

Étrangement, la rumeur cours que ce loup posséderait comme une sorte de collier, quasiment invisible, seul d'étrange fleurs rougeoie sur le côté de sa queues et une chainette d'argent teinterait légèrement à son approche, comme sonnant le glas de ses victimes. Pourtant, comment un tel molosse pourrait avoir un maître ? Qui pourrait avoir domestiqué un tel monstre ?



Dangereuse et froide fleur


Ce jeune homme fait froid dans le dos, sans doute a cause de son aire si indifférant, sa manie de toujours rester seul, sans parler de cette aura qui l'entoure. En le fixant, on sent une sorte de malaise, on baisse les yeux et rapidement on est prêt à parier qu'il a déjà tué. Sachez que tout cela est parfaitement justifié. Lycoris ne s'attarde pas à créer des liens, se faire des amis ne l'intéresse pas. Avoir des relations signifie accepter d'être blessé, déçu voire même enchainé dans un tas d'ennuis, voilà pourquoi ce n'est pas ce qu'il recherche. La solitude ne le pesse pas, ou du moins il s'y est habitué. Pourtant, ce n'est pas non plus une personne qui rejette les autres, mais nous en reparlerons un peu plus loin. Ainsi, ce lycan est un solitaire qui ne supporte pas les foules compactes et bruyantes, néanmoins il n'est pas que cela. Lorsqu'on parle de danger, ce n'est pas pour rien. Tuer n'est pas un problème pour lui, faire souffrir et blesser non plus. Néanmoins, ce n'est pas non plus un psychopathe ou un fou dangereux. Il n'a recours à cela que lorsqu'il n'a pas d'autre possibilité plus acceptable et ses crimes où d’innocentes victimes pèsent sur sa conscience. Ce qui le caractérise le plus est sa haine viscérale: il hait profondément tout ceux qui peuplent cette planète. Vous l'aurez compris, ce n'est pas quelqu'un de très social. Peu bavard de nature, faisant peu d'effort pour s'intégrer, il lui arrive de blesser en répondant trop froidement à ceux qui l'entoure et même s'il n'est pas un menteur invétéré, cacher et déformer la vérité n'est pas un problème. Mâcher ses mots n'est pas dans ses habitudes, bien à l'inverse il s'agit d'une personne très franche. Froid comme la glace, obtenir d'autre expression que de l'indifférence, de l’ennui ou du mépris relève de l'exploit. Pour dire vrai, c'est surtout réaliser qu'il possède d'autre expression est un exploit. Stricte, il exige bien des choses, que ce soit de ceux qu'il fréquente comme de lui-même et ne se satisfait pas d'un demi-résultat. Pourtant, cela ne signifie pas qu'il est réellement exigeant, il sait se contenter de peu. Parlons de choses un peu plus "charmante"; lorsqu'on on le connait bien, il a un sale caractère. Boudeur, il se vexe assez facilement avec ses proches, de même qu'il est assez jaloux. Ces réactions ne sont en général jamais excessif, non il reste toujours modérer et se contrôle, mais ses yeux ne peuvent s'empêcher de clairement montrer ce qu'il ressent. S'il vous en veut, se faire pardonner n'est pas chose simple et si vous pensez une seule seconde que le voir bouder, râler voir se mettre en colère est le pire des états, détrompez vous. Dernière chose: il ne donne qu'une seule et unique chance.

N'a-t-il que des épines ?


Heureusement, il possède également des qualités. Très dévoué et fidèle, s'il s'attache a quelqu'un se sera pour la vie. D'un tempérament très calme, il a une grande maitrise de lui-même. De plus, il est très attentif et saura écouter ce qu'on lui dit sans juger sur les apparences.On a tendance en le voyant à le croire d'une patience infinie, ce qui est complètement faux. Lorsqu'il laisse sa colère éclater, ça peut être vraiment terrifiant. Une chose à savoir sur lui qui ne se voit pas au premier coup d'oeil: c'est un homme généreux et bon qui aime aider son entourage. Il faut prendre sur soit pour faire évoluer son monde, voilà pourquoi malgré sa haine il tend la main à ceux qu'il croise. Seulement, il le fait froidement et s'y prend généralement assez mal, d'où le fait qu'on ne voit pas beaucoup ce trait de sa personnalité. Exprimer ses sentiments positifs n'est pas aisé pour lui. La fierté fait partie de lui, il est très confiant en ses capacités et connait ses limites. Mature et distingué, il ne passe en général pas inaperçu. De plus, il est quelqu'un de réfléchit et de sensé et n'aime pas être contrarier. C'est un homme fort qui sait endurer sans s'effondrer, qu'il s'agisse de coups du sort, de stresses, de tension, ou de douleurs physiques, il les support avec un calme inquiétant.

Contradiction ?


Lorsqu'on le connait un peu, on se rend assez rapidement compte qu'il est plein de contradiction. Aussi fort soit-il, il peut lui arriver de se perdre, d'avoir besoin d'être rassuré, de laisser la joie ou le soulagement être visible, ces moments rare ont le dons de surprendre son auditoire. Avec ses proches, son côté froid et cassant laisse place à un tempérament fougueux et passionnel, ce n'est pas pour rien qu'il exerce le métier de prostituer. D'ailleurs, il est généralement très peu tactile, ce n'est pas lui qui vous serrera dans ses bras ou vous fera la bise.. Sauf quand cela lui prend. Là, embrasser, caresser et plus si affinité sont au rendez-vous et il n'apprécie pas d'être repoussé. Chose assez étonnante, il est pudique. Son kimono a beau être mit de façon provocatrice, il a beau vendre son corps, il ne montre que ce qu'il a décidé de montrer et pas davantage. Dans l'intimité, il est plutôt dépravé, il faut l'admettre, mais en public c'est assez difficile d'obtenir de sa part ne serait-ce qu'un baiser, sauf s'il s'est assuré auparavant que personne ne traine dans les parages et encore.. Bref, il est bien difficile à déchiffrer. D'un caractère dominateur, il n'apprécie pas qu'on lui tienne tête, qu'on le regard de haut et ce genre de choses. Il a une tendance à accepter les défis assez facilement, surtout lorsqu'il est accompagné. Têtu de nature, ce n'est pas lui qui lâchera une affaire. Sauf si on lui explique calmement avec de bons arguments, sinon il est tout a fait capable de répéter son avis durant des heures sans être las. Sensuel, il sait charme son auditoire comme l'effrayer, parfois sans même sans rendre compte. D'ailleurs, a l'inverse de beaucoup de lycan, il n'aime pas courir dans des étendu vastes. Le calme et les découvertes, voilà ce qu'il apprécie. Pour finir, sachez qu'il a des tendances maniaques sur le plan de la propreté..

Monsieur le loup dans tout cela ?


Sachez que sa partie animal ne sort que la nuit et là son changement a de quoi effrayer, bon courage pour le reconnaître. En tant que Lycan, il est très jeune, certes, mais très.. dangereux. En faites, il passe ses nuits à chasser et à se battre contre ceux qu'il croise. Hargneux, sadique, cruel, bref il s'agit d'un vrai monstre. Solitaire par destin, il y a fort à parier que sans cela, il serait devenu l'alpha de sa meute. Il ne fait aucun sens du mot fraternité et n'a aucune attache. Le seul qu'il semble un tant soit peu apprécié, c'est le vampire qui l'a élevé et encore. Bref, une fois la nuit tombée il faut mieux l'éviter le plus possible. Pour finir, sachez bien qu'il connait davantage le monde des vampires que celui des lycans.

Vous voulez en savoir plus ? Et bien, le seul moyen reste de le rencontrer ~



❝ my stupid story


Au plus profond de landes reculées, à l'abri des hommes et de leurs folies, vivait l'une des dernières troupe de lycan rouge. Des forêts sauvages, de magnifiques paysages et des landes à vous couper le souffle, le tout sous un climat idyllique : un véritable paradis sur terre. De même, le couple alpha allait bientôt donner naissance, que demander de plus ? Ce charmant tableau avait cependant une ombre bien amère : cette forêt appartenait à des créatures maintes fois pire qu'un être humain. Seul vivaient là une petite meute qui s’agrandit de quatre petites frimousses supplémentaires. Néanmoins, avant que les réjouissances ne purent commencer, l'heureuse famille dut se séparer de l'un d'entre eux. Ainsi était la loi que leur imposait les vampires; pour chaque porté, un petit leur revenait. En échanges, ils les laissaient tranquilles et leur garantissaient une absence totale d'argents sur leur territoire. En somme, cette forêt n'était rien d'autre qu'un élevage de lycan.

Kei fut désigné comme sacrifier. Avant même qu'il ne puisse apprécier la présence de ses frères et sœurs, s'imprégner de leurs odeurs, avant qu'il ne puisse se réchauffer contre le pelage si doux de sa mère ou même se faire nettoyer par la langue paternelle, il fut arraché à sa famille, vendu comme une simple marchandise pour garantir leurs survie. Sans pouvoir leur accorder le moindre regard ou cris, il les quitta à tout jamais.

Que ce soit par chance ou non, sa destiné fut de finir entre les mains sanglantes d'un seigneur vampirique, Lords Caïn Lestat. Il s'agissait d'un bien sombre personnage, réputé tant pour sa cruauté que pour son sadisme. Ce fut auprès de son ennemi naturel, entre ses mains glaciales et sous son égide de fer, qu'il grandit. Cette créature dépourvu de souffles lui donna le biberon, le sevra, lui enseigna les lettres, le combat et tout le nécessaire pour en faire un parfait chien de garde. Les leçons étaient blessantes, cuisantes, humiliantes, afin que jamais le lycan ne puisse les oublier. Avec un tel professeur, il lui était inutile d'aller à l'école. Les pleurs furent très rapidement bannis, de même que les protestations, les jérémiades et toute autre acte de faiblesses. Emmuré dans une cage, ses rares sorties se faisaient toujours en compagnie de son propriétaire. Plus d'une fois, il fut jeté en ville où il apprenait à quel point les êtres humains ne sont que des créatures méprisables, errant la nuit dans de sombres ruelles poursuivit par des foules terrifiées et toutes prêtes à le lyncher. Il essuya plus d'un combat contre des chiens, des grizzlis et parfois même d'autre lycan lors de matchs organisés dans la cour à côté de sa cage. Pour se faire, son maître recouvra ses ongles d'argents, lui offrant une arme absolue contre ceux de son espèces sans se préoccuper de la douleur que cela lui procura.

Ne découvrant que ténèbres et méchanceté chez ceux qu'il croisait, le jeune loup perdit toute confiance. Son âme fut recouverte d'une sombre haine orientée vers ces gens qu'il méprisait. Les faible humains, ces injustes lycan tout comme les cruels vampires. Tous, il se mit à tous les haire du fond de son cœur, tant qu'il finit par devenir un rebelle. Il faut comprendre que son propriétaire le traitait en fonction de son degrés d'obéissance, plus il se faisait docile, mieux il était nourri, "choyé", logé... De ce fait, pendant cette période de rébellion, c'était enchaîné de toute part qu'il séjournait au fond d'une cave humide, nourrit uniquement de restes avariés et aspergé régulièrement à coup de puissants jets d'eau. Au lieu de le calmer, ces traitements ne firent que l'énerver davantage, faisant surgir avec force son côté lupin qui manqua d'anéantir sa conscience humaine. Hurlant à la pleine lune, ses chaînes finirent par céder sous ses assauts brutales. Il se mua en la bête flamboyante qu'il n'avait eu de cesse d'être et s'enfuit en semant mort et désolation sur son passage.

Cette escapade ne se déroula pas comme il l'avait prévu, prisonnier de cette ville éloignée de toute forêt, sans aucun repère ni aucune connaissance sauvage, en moins d'une semaine il eu tout d'un clochard. Couchant sous les ponds, fuyant tous services d'ordres et volant pour survivre, seul la prostitution lui était épargné. La chance finit pourtant par lui sourire lorsqu'une humaine le prit en pitié et lui proposa de l'héberger. En échanges d'un toit, d'un repas chaud et d'un certain confort, il devait aider son père, un mécanicien bien occupé. Travailler pour la première fois sans avoir à se demander si ce qu'il faisait ne servait pas les intérêts morbides d'un sordide personnage lui fit un bien fou. Avoir une pièce réservée à lui seul, apprendre un métier et trouver un foyer chaleureux le comblait, jamais il n'en aurait espéré autant. Les réparations - et "améliorations", voir customisations- de véhicules motorisées était sa grande spécialité, il prenait autant de plaisir à grimper sur une moto pour une virée mortelle qu'à se retrouver couvert de graisses et d'essences en réparant l'un de ses terribles engins. Le bonheur est bien simple parfois..

Pourtant, comme il ne pouvait pas expliquer les raisons qui le faisaient sortir toutes les nuits et comme des vagues meurtrière terrorisaient la ville, sa nouvelle meute, inquiète, l'empêcha de quitter les lieux. Une foi transformé, sa partie animal fit un véritable carnage, dévastant cette famille aimante qui l'avait si généreusement recueilli. Sans l'intervention miraculeuses de sir Caïn, sa partie lupine les auraient tous tué. Le vampire réussit à sauver quelques membres de cette maison; mais à quel prix.. la jeune fille fut plongée dans un coma sans fin et son frère, un jeune homme qui vivait loin du pays du soleil levant, finit défiguré. Pleins de remords et d'écœurements face à ses actes, Kei prit conscience de sa nature profonde. Ce qu'il abritait en lui n'était qu'un monstre assoiffé de chaires. Se fut la tête basse et la queue entre les jambes qu'il dû remercier le vampire .. Et à genoux qu'il dû lui demander d'accepter son retour. Car le suceur de sang ne rata pas cette occasion de lui faire la leçon, voilant à peine ses menaces de lui laisser cette liberté si précieuse et de le regarder déambuler à travers la ville en rependant sang et chaire. Kei comprit que sans lui, sans son contrôle "bienveillant", il ne serait qu'une bête sanguinaire, dénudé de conscience.

De retour dans sa cage qui lui servait de maison, de nouveau au service de son propriétaire, Lycoris devient bien plus "docile". Ce fut en se drapant de solitudes et de haines qu'il prit sur lui, devenant bien plus fort et apprenant à mieux gérer ses pulsions pour laisser à la bête le moins d'emprise possible. Son cœur se refroidit, devenant glacial tandis qu'il accédait à bien plus de maturité que son âge n'aurait dû lui offrir. Ainsi, bien que devenant plus insolant, sa compagnie n'en fut que plus agréable. Sa cage devient un très beau chalet, finement décoré et confortablement installé, en retrait de la résidence luxurieuse de son maître. Le vampire alla jusqu'à lui offrir un travail, le formant au métier de la chaire et de la luxure. Après lui avoir enseigné les techniques nécessaires pour satisfaire ses futurs client(e)s, lui otant sa virginité au passage, il lui offrit de sublimes kimono de soies finement brodés, des décorations et des parures hors de prix plus merveilleux les uns que les autres et autorisa même ses clients à le combler, tant d'attentions que de cadeaux. Seulement, même dorée, une cage reste une cage.

Les années passèrent une à une, se ressemblant misérablement. Les serviteurs ne pouvaient qu'être effrayés de sa présence, tant la nuit il faisait du ravage sous sa forme lupine, dont se servait d'ailleurs son propriétaire pour éliminer ses ennemis. A maintes reprisse, il s'enfuit les soirs de pleines lunes, mais revenait toujours le matin, en chien docile. Ses clients ne le voyaient que comme une gourmandise, une distraction.. Et les visites de lord Lestat n'avaient rien de très réjouissantes à ses yeux, après tout il n'était que son calice, son chien, son ombre ou toute autre chose qu'il aurait voulu qu'il soit sauf son égal. Se murant dans une solitude de glace, il mit une distance avec tout ceux qui l'approchaient, refusant de se lier. Plus rien ne pouvait l'atteindre, il acceptait sa propre décision de rester ici jusqu'à ce que la mort vienne le prendre.

Pourtant, cette solitude ne devait pas durer. Après avoir tué accidentellement le serviteur mis à son service, un autre prit la place. D'une classe inférieure à la sienne, le corps recouvert de bandages, de cicatrices et presque muet, il n'avait rien en commun avec ceux qu'il avait rencontré. Chaque jour où ils se voyaient le remplissait d'un étrange sentiment de joie. Cet humain outrepassait discrètement sa fonction tout comme son rang, mais sa bonne humeur, sa prévenance, sa force de vivre et sa gentillesse si touchante fini par faire fondre le cœur du lycan. Plus les jours s'écoulaient, plus il s'attachait à lui, à ses yeux disparates, à sa force particulière et à sa liberté si unique. Lui, le seul qui l'approchait sans crainte, lui qui n'attendait rien de sa part, lui qui voyait dans son cœur couvert d'une noire glace une lumineuse bonté, lui qui voulait sincèrement le protéger.. Au final, le loup finit par tomber amoureux de ce servant aux cheveux de neiges, même si ces doux sentiments n'avaient aucun avenir. Que ce soit en tant que prostitué, en tant qu'ombre, en tant que lycan ou bien même en tant qu'homme; il n'avait rien à lui offrir. "Lycoris", ce nom n'était pas sans signification et hélas il n'en avait que trop conscience.

Malgré cela, tout en sachant ce à quoi il s'exposait, il se convainquit de faire à nouveau confiance, de confier à cet humain ce qui lui restait d'espoir. S'offrant corps et âme, il accepta de fuir à ses côtés, de quitter cette prison dorée pour aller "ailleurs". Où ? Peu lui importait tant qu'ils restaient ensemble. Cette promesse faite après avoir uni leurs corps s'incrusta en lui, symbolisé par cette bague créé du fils de son kimono usagé, cette bague en forme de lycoris. N'étant plus entravé depuis longtemps, partir n'aurait pas dû être compliqué. Pourtant, lorsque l'heure du rendez-vous sonna, son humain ne se présenta pas , ce fut son propriétaire qui l'attendit sombrement. Après l'avoir enfermé à double tours entre les murs faits d'argents qui formaient sa nouvelle demeure, le suceur de sang lui expliqua le fin mot de cette histoire en se délectant de sa souffrance. Tout cela n'était qu'un piège, un test pour s'assurer de sa fidélité. Son humain était parti, seul, en l'abandonnant derrière lui et tous ce qu'ils avaient partagés ensemble n'était qu'un tissu de mensonges. Se moquant de ses blessures, il lui rappela ses misses en garde sur la bassesse humaine. Seulement, le lycan ne l'écoutait plus, ses yeux flamboyaient d'un éclat nouveau.

Que ce soient les coups, les humiliations, les privations, les mots blessant, rien ne fit flancher son lumineux regard sanglant. Plus rien ne l'attachait et il refusait de croire cet homme déjà mort. Jamais il ne jugerait sans savoir ce qui s'était réellement passer. Quel que soit sa réponse, il serait prêt à l'entendre. Ce fut à la prochaine pleine lune qu'il s'enfuit, seul, en démantelant sa cage. Parcourant ce monde décadent à la rechercher du seul être qui lui ai donné goût à la vie, sans la protection que lui offrait son maître, il traça son chemin en ne réfléchissant qu'à son but, qu'importe les obstacles et la souffrance qu'il dut traverser, ne fléchissant ni n'abandonnant.

Ce fut à Dunenvald que la trace de cette homme dont il ignorait le nom disparu, ce fut donc là qu'il s'établit. Ouvrant une luxueuse maison close, le lycan se mit à la recherche d'informations, de traces même infime pour retrouver cet homme et enfin connaître le fin mot de cette affaire.


❝ under this skin



Pseudo : x
Un petit com' du fow ? Ton avis ? Comment tu es arrivé ? : Dc de Joker
Le code du règlement : Bad Boy va ~ c'est bon pour cette fois.

©Milady


Dernière édition par Lycoris le Lun 26 Nov - 17:31, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 4
Date d'inscription : 29/08/2012


Lycoris, le loup sanglant Empty
MessageSujet: Re: Lycoris, le loup sanglant   Lycoris, le loup sanglant Icon_minitimeDim 25 Nov - 15:02

Re-Bienvenue
Désirable Chien ♥ ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis
Lycan Sangs purs

Lycoris

Messages : 9
Date d'inscription : 25/11/2012
Localisation : Au coeur de tes rêves~


Lycoris, le loup sanglant Empty
MessageSujet: Re: Lycoris, le loup sanglant   Lycoris, le loup sanglant Icon_minitimeDim 25 Nov - 16:43

Je te remercie désirable sangsue ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 82
Date d'inscription : 11/07/2012
Localisation : Avec son Loup


Lycoris, le loup sanglant Empty
MessageSujet: Re: Lycoris, le loup sanglant   Lycoris, le loup sanglant Icon_minitimeLun 26 Nov - 17:13

Bienvenue chez nous !

Alors mon Beau ♥
Beau personnage comme d'habitude, il est tout dans la subtilité Lycoris ! J'ai hâte de le voir en scène en rp je suis sur que tu va très bien le jouer, il a son petit caractère ce mur de pierre~
Je te conseil de passer par les lieux suivants : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] pour référencer ton compten voir ton avatar de faire ta fiche de [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] et pour finir de débuter dans les [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] !
Gin'


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis
Contenu sponsorisé





Lycoris, le loup sanglant Empty
MessageSujet: Re: Lycoris, le loup sanglant   Lycoris, le loup sanglant Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Lycoris, le loup sanglant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» On ne change pas un loup solitaire...[Lorelai & Linfa]
» Le loup de la gloire[PV la reine^^]
» L'agneau et le Loup, Entrevue Secrète [PV Karin x Keisuke : Hentaï]
» [Assar] Une halte, avant l'enfer. (Loup)
» Vieux loup de mer (libre)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Red Riding Hood ::  :: Fiches classées-